Energy Efficiency for SME/SMI's

- We are certified as C.E.M. (Certified Energy Manager) by the Association of Energy Enegineers.

- We are ISO 50001 Auditor

- We have the know how and experience in Energy Efficiency for industries since 2006.

- We are internationally recognized and included in the ESOS expert database.

- We advise in the engineering, design and project management of:

* Renewable Energy

* Cogeneration/Trigeneration

* Fuel Cells

* Self Sufficient Energy generation and distribution

* Power Factor optimization

* Cold Generation (high capacity compressor systems, HVAC, Adiabatic cooling, Absorption Chilling etc..)

* Heat generation and optimization

* Organic Rankin Cycle

* Other available technologies

shutterstock_178110224.jpg

Les certifications énergétiques dans la construction et les bâtiments

Les bâtiments ont un impact considérable sur la santé et le bien-être des personnes et de la planète. Les bâtiments utilisent des ressources, génèrent des déchets et sont coûteux à entretenir et à exploiter. La construction écologique consiste à concevoir, construire et exploiter des bâtiments de manière à optimiser la santé et la productivité des occupants, à utiliser moins de ressources, à réduire les déchets et les impacts négatifs sur l'environnement, ainsi qu'à réduire les coûts du cycle de vie.

Commençant par la planification de l’objet, c’est en premier lieu l’architecte qui doit veiller aux critères influençant la consommation énergétique en prenant des mesures au niveau de l’isolation thermique de l’enveloppe, des techniques de ventilation et de récupération de chaleur, de la position géographique de l’immeuble, d’un ombrage idéal ainsi que de proposer un système efficace et efficient pour la production de la chaleur et/ou du froid. Donc c’est lui l’architecte qui devrait en premier lieu être formé et certifié dans la conception énergétique du bâtiment.

Depuis 1998, LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) est l'un des programmes de certification de bâtiments écologiques les plus populaires utilisés dans le monde entier. Développé par l'US Green Building Council (USGBC), un organisme à but non lucratif, il comprend un ensemble de systèmes d'évaluation sur 4 niveaux (Certifié, Argent Or, Platinium), pour la conception, la construction, l'exploitation et la maintenance d'immeubles, de logements et de quartiers écologiques, qui vise à aider les propriétaires et les exploitants d'immeubles à devenir respectueux de l'environnement et utiliser les ressources efficacement.

En Europe c’était le « European Energy Award » qui fut introduit en 2005 et qui était la base de la certification énergétique des municipalités pour les immeubles et infrastructures publics. Les procédures LEED ont été utilisées à la base pour la certification EEA.

En 2007, le certificat de performance énergétique (CPE) ou passeport énergétique pour bâtiments a été introduit en Europe comme suite aux réflexions et résultats préliminaires de l’AEE. En ces jours le CPE n’est pas obligatoire dans tous les pays de l’Europe. La certification est classée suivant le même principe que les appareils électriques, notamment la classe A pour meilleure performance à la classe i comme performance la plus basse. Il n’existe pas une expertise réglementée en Europe, mais c’est chaque pays qui doit définir ces propres normes au niveau de la qualité, connaissance, formation et compétence des auditeurs/certificateurs et experts énergétiques.

Le seul pays avec un profil des experts et des procédures bien défini et strictement appliqué en Europe est la Grande Bretagne qui a mis en place le programme ESOS (Energy Savings Opportunity Scheme) et qui est lié strictement au profil de consommation des bâtiments et de ses installations techniques.

L'ISO 50001:2018 spécifie les exigences relatives à l'établissement, la mise en œuvre, la maintenance et l'amélioration d'un système de management de l'énergie, dans le but de permettre à une organisation de suivre une approche systématique pour l'amélioration continue de la performance énergétique, y compris l'efficacité énergétique, l'utilisation et la consommation énergétiques.

Comme ISO 50001 est un outil et une certification pour la gestion de l’énergie, cet outil peut notamment servir à certifier le constructeur même. Dans ce cas, le constructeur, qui lui est un grand consommateur d’énergie en vue des consommateurs aux chantiers tels que grues, bétonnières, matériel de transport etc.., peut se faire certifier sur ISO 50001 dans le but de réduire ses consommations et frais énergétiques.

La grande différence entre l’ISO 50001 et les certifications expliquées dans cet article, est que ISO 50001 est un outil d’analyse et de gestion de l’énergie pour toute infrastructure de consommation de l’énergie. Ainsi on pourrait proposer que le gestionnaire d’un immeuble résidentiel utilise le processus de l’ISO pour gérer d’une façon durable la consommation énergétique du bâtiment et le comportement des locataires et propriétaires par formations et informations distribués.

En conclusion, il existe une variété de différents programmes et certifications destinés à réduire la consommation énergétique dans le bâtiment, mais en réalité il n’y a que l’ISO 50001 qui sert à auditer un système énergétique et à l’utiliser comme un système de gestion de l’énergie.

Energy Certifications